• Plus de maîtres que de classes : à l’épreuve de la pratiquePour ceux que le sujet intéresse, et ceux qui voudraient s'y intéresser, le SNUipp a édité une brochure sur le dispositif, suite aux journées de réflexion qu'il nous proposait en juin.

    Dans cette brochure, vous trouverez des ressources, des entretiens avec des chercheurs qui s'intéressent au sujet (Rolland Goigoux, Marie Toullec-Théry, Patrick Picard) et des témoignages venus tout droit du terrain, dont le mien! C'est dire la qualité de l'ouvrage...Plus de maîtres que de classes : à l’épreuve de la pratique

     

    Cette brochure est disponible en ligne ici, mais vous pouvez tout aussi bien la demander à votre section départementale, qui se fera un plaisir de vous la transmettre!

    Pin It

    4 commentaires
  • Aller hop! On file chez Pépin!

     

    La CPB fait sa rentrée, et vous offre un petit cadeau!

    Parmi ses 250 membres (hé oui quand même!), vous pourrez par cette action découvrir ou redécouvrir une soixantaine de blogs, présentés par d'autres blogueurs.

     

     

    Pour ma part, j'ai l'honneur de vous présenter aujourd'hui le blog de Pépin, l'un des pilliers de notre communauté!

    Aller hop! On file chez Pépin!

    Pépin, c'est une maitresse de maternelle, mais c'est surtout une vraie Geekette, qui déniche des applis pratiques et pas chères, bidouille des plannings pour toutes les zones, car elle est comme ça notre Pépin, elle donne sans compter!

    Aller hop! On file chez Pépin!Elle m'a plus d'une fois aidé avec ses astuces pour la plateforme Eklablog, mais le truc que j'utilise le plus chez Pépin, c'est son moteur de recherche de la CPB! 

     

    Alors courez vite chez elle, et amusez-vous bien en sautant de blog en blog!

     

    Aller hop! On file chez Pépin!

     

    Pour découvrir ma présentation, filez aussi chez Alicecycle3, et reprenez la boucle à l'envers!

     

    Pin It

    26 commentaires
  •  

     

    concours rallye lecture

    Vous avez été 28 à participer au concours sur ce blog, et après tirage au sort (réalisé sur ce site), les trois gagnants sont:

    1. alloux

    2. rolpops

    3. Cecilez

    Félicitations! Vous gagnez tous les trois un an d'abonnement au site rallye-lecture.fr pour votre classe!

    L'administrateur du site, Orphys, vous contactera très prochainement, je lui transmets vos adresses mail.

     POur tous les autres, il ne vous reste plus qu'à tester l'outil gratuitement avant de vous abonner!

    Grand Concours Résultat du tirage au sort!

    Pin It

    30 commentaires
  •  Une année de PMQC, ça ressemble à quoi?De plus en plus de maitres supplémentaires (PMQC, Plus de Maitres Que de Classes) arrivent sur le terrain, nommés de manières bien différentes selon les départements (poste à profil ou pas, issus de l’école ou pas, sur une ou plusieurs écoles, en ZEP ou pas, volontaires ou pas !).

    Dans cet article, je me concentrerai sur l’axe de l’organisation, qui prend beaucoup de place au début. Mais  une fois l’organisation rodée, on se préoccupe davantage de la pédagogie, ce qui est bien plus intéressant !

    Dans mon département, il fallait passer un entretien, et ce n’était pas une formalité… J’ai postulé sur le poste qui s’ouvrait dans mon école de ZEP, qui a 4 classes élémentaires et une maternelle adjacente à 3 classes. Je travaille surtout avec l’élémentaire, ce qui permet un gros temps d’intervention avec chaque classe !

    L’autre particularité de l’Yonne, c’est que nous avons eu la chance de bénéficier de jours de stages. Pour les PMQC seuls : 2 jours en fin d’année scolaire 2012/2013, 2 jours à la rentrée 2013/2014, et (pour PMQC + directeur + des membres de l’équipe selon la taille de l’école) 2 semaines en novembre. Ces stages ont été l‘occasion d’échanger des outils entre PMQC, de recevoir des conseils des formateurs, et d’approfondir les projets, entre autres…
    Il existe un groupe d'appui constitué de CPC, IEN, IMF, coordo zep, PMQC qui travaille à préparer les stages, et les documents qui pourraient aider les équipes (bâtir un projet, faire le bilan, séances en cointervention).

    Le projet a été écrit au printemps 2013 avec une équipe, qui a été pour moitié changée à la rentrée. Donc même si on avait décidé des grandes lignes à travailler, l’essentiel de  l’organisation a été réfléchi à la rentrée. Les premières semaines ont donc été un peu spéciales, avec des temps où je n’étais pas devant élève, ce qui fait un drôle d’effet !

    Les 2 premières semaines, je me suis du coup concentrée sur des évals en passation individuelles : pour ça, les outils du laboratoire Cognisciences nous ont été d’une grande aide. En effet, les résultats sont étalonnés, ce qui permet d’avoir des repères par rapport à une « norme ». Il y a aussi les évaluations de La cigale, en compréhension et phono, ou les évaluations du Roll qui peuvent être utilisées. En fin d’année, on nous a proposé (imposé bientôt) les évaluations conçues pour le programme PARE dans les Bouches du Rhône, qui ressemblent aux évaluations nationales.

    Ensuite, nous avons établi un emploi du temps qui a peu varié pendant l’année, mis à part pendant les gros projets comme les MACLE (dont je vous parlais ici).

     

    Une année de PMQC, ça ressemble à quoi?

     

    J’intervenais donc en quasi égalité sur tous les niveaux de classe, mais avec des modalités différentes. Pour tous les niveaux, nos priorités sont allées sur  la résolution de problème sur tous les niveaux de classe avec une démarche commune et ”alternative”, numération en fonction  des  besoins chez les C2 sur des séances ponctuelles, production d’écrit, lecture travail sur les stratégies de compréhension et la fluence. Et phono en GS.

    Pour ce qui est des modalités d’intervention, un peu plus d’1/3 en cointervention, 1/3 en groupe réduit hétérogène (1/2 classe ou 1 des niveaux de la classe), 1/6 en groupe de niveau (lecture compréhension et 1/6 en groupe de besoin (reprise décodage CE2, réglettes cuisenaires CE1). On ne travaillait pas la rédaction de la même façon au CE2 qu’au CM1 par exemple, tout dépend de la pédagogie adoptée avec les collègues.

    Pour cette année, on a la chance de conserver quasi la même équipe, donc on a pu préparer notre rentrée dans les grandes lignes ensemble au mois de juin. On a décidé de travailler beaucoup plus en « massé » (séances groupées) car ça permet de gagner du temps sur les mises en route. Ainsi, au lieu d’avoir une séance de production d’écrit par semaine avec chaque classe, on va essayer de faire 2 séances par semaine sur 3 semaines, le reste du temps étant consacré en classe à de petites productions ou ateliers.

    Pour le début de l’année, on a choisi de mettre l’accent sur la fluence (les élèves concernés ont été repérés en juin), des ateliers autour des Alphas et de la phono en CP, le langage en CP et CE1, et la numération pour un groupe de CE1.

     

    L’emploi du temps des 3 premières semaines devrait ressembler à ça :

     

    Une année de PMQC, ça ressemble à quoi?

     

    Et pour après, et bien on verra en fonction de ce qu’on observe !

    Il faut réussir à être assez flexible pour les collègues en classe, ce qui n’est pas évident car on est quand même soumis à la « pression » de ses programmations. Mais on se dit souvent qu’il faut savoir prendre du temps pour en gagner par la suite !  Avec ce poste, les formations, on a découvert tout plein d’outils ou de pratiques qu’on a voulu essayer, mais qui ne rentraient pas forcément dans l’organisation des collègues à la base, donc il a fallu faire des choix, pas toujours faciles, car les journées ne sont pas extensibles !

    Pour ma part, mon travail est forcément très dépendant des collègues, ce qui peut parfois être frustrant.
    Un des avantages du poste est que l'on ne subit pas la pression de la gestion de classe, on est donc toujours "frais"! Et ça, c'est parfois utile pour les collègues dans les moments où ils sont un peu découragés face aux difficultés de leur classe...
    Ce que j'ai beaucoup aimé, c'est que ça m'a permis d'aller fureter sur tous les niveaux de classe, de me documenter, de chercher des solutions, et ça j'adore!

    Pour conclure, je pense que ce poste est avant tout ce que l’équipe en fait, on est très dépendant de ce que les autres y voient, mais on peut impulser des choses. C’est très agréable de pouvoir partager autour de la pédagogie, on met nos pratiques à découvert, et on apprend beaucoup des autres ! Quand je pense à tout ce que l’on a essayé cette année, je me dis qu’on y a passé du temps, mais qu’on en a gagné beaucoup!

    Parmi nos outils « incontournables » cette année :

         Une année de PMQC, ça ressemble à quoi?

    Pin It

    18 commentaires
  • Travailler le concept de nombre avec les réglettes cuisenaires

    Ce matériel n'est pas tout neuf, et pourtant il reste assez peu connu. La faute à une mauvaise utilisation à un moment donné?

     

     

     En milieu de CE1, on se trouvait un peu démunies pour aider certaines élèves en maths, en particulier en numération et calcul. 4 élèves se trouvaient particulièrement en difficulté, nous avons donc convenu d'un travail ciblé avec elles, 2 fois 30 minutes par semaine.

    J'ai commencé par potasser un peu de théorie sur le concept de nombre, car leurs difficultés relevaient vraiment des concepts de base, et rien de ce que l'on avait essayé de "classique" avant ne fonctionnait (je les avais en CP...).

    Quelques grandes idées sur le nombre

    Lors d'un stage, une super conseillère péda ASH nous avait présenté le travail qu'elle avait mis en place avec ses élèves de CLIS autour des réglettes cuisenaires. Ce matériel permet vraiment de mettre en évidence tout un tas de notions mathématiques qui ne sont pas forcément explicitées habituellement. 

     Travailler le concept de nombre avec les réglettes cuisenaires

                  l'inclusion            la sériation        l'itération           la composition

                 3 est compris dans 5              l'ordre                         5 c’est 4+1,                    9, c’est 6+3

           qui est compris dans 7                                       6 c’est 5+1

                                                                        il y a 1 entre chaque nombre.

     

     Bref, on l'a appelé au secours pour nous aider avec nos petites élèves, et on s'est lancées avec son aide dans une "expérimentation réglettes".

    Travailler le concept de nombre avec les réglettes cuisenaires

     

    Pour commencer, j'ai évalué assez finement les compétences de nos élèves, pour avoir certains repères. On a eu quelques surprises, la notion de conservation n'était pas du tout acquise, et le recours au dénombrement pour comparer, vérifier, établir une collection restait très limité!

     

    évaluations avant le travail sur les réglettes

     

     

    Travailler le concept de nombre avec les réglettes cuisenairesEnsuite a débuté le travail, premièrement dans une phase qualitative, dans laquelle on n'évoque pas les propriétés "numériques" des nombres, puis dans une phase quantitative. 
    Malheureusement, je n'ai pas réussi à aller aussi loin que je l'aurais voulu, mais on a préféré aller au rythme des élèves prises en charge. Je crois aussi que certaines difficultés qui se posent aux élèves dépassent le cadre du PMQC et relèvent davantage du maitre E. Sur les 4 élèves, 2 on vraiment progressé aux évaluations finales, tandis que les 2 autres avaient encore beaucoup de mal. Et nous, on a beaucoup de mal a voir comment on pourrait faire, encore différemment! 

    Travailler le concept de nombre avec les réglettes cuisenaires

     

    J'ai rassemblé dans un document à la fois les déroulés de séances et les photos des productions, ainsi que les problèmes qui se sont posés aux élèves. 

     

    séquence et commentaires

     

     

     

    Les sites qui m'ont aidée:

    Cuisenaire.eu

    Fichesdeprep.fr

    La classe de Dame Dubois

    Trousse et cartable

    Et j'en oublie sûrement!

                         

    Pin It

    17 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires