• Histoires à écrire cycle 3: Mystérieuse disparition

    Je suis très contente aujourd’hui de vous présenter une des raisons de mon absence sur la toile depuis quelques mois…

    J'ai été sollicitée au printemps 2018 par les éditions Retz pour écrire le guide pédagogique d'un album de la collection "Histoires à écrire", collection qui va être développée pour le cycle 3. C'est une collaboration avec Antoine Fetet (directeur de la collection CLÉO) pour la partie pédagogique, le synopsis de l'histoire a été imaginé par Fanny Joly, et les illustrations réalisées par Sébastien Chebret. Tout ce petit monde orchestré par la douce baguette d’Elodie Chaudière, notre éditrice.

    Cette collection a pour objectifs d’accompagner les élèves et leur enseignant dans une aventure : écrire une histoire, avec plaisir et fierté partagés. Tout au long de ce parcours, les élèves pourront s’appuyer sur les illustrations de l’album, les fiches proposées, et le guidage de l’enseignant. Cet opus d’Histoires à écrire, qui se nomme Mystérieuse disparition, nous entraine dans un polar parsemé de l’humour de Fanny Joly :

     

    Une paisible retraitée rentre des courses. Dans son immeuble propret, tout est calme… jusqu’à ce qu’elle ouvre la porte de son appartement. Vitre brisée, taches de sang, mystérieuse disparition. Les évènements se précipitent. La police arrive sur les lieux. L’inspecteur mène l’enquête. Et nous avec lui. 

     

     

    Le guide pédagogique aspire à accompagner le maitre en lui proposant une mise en œuvre de ce projet d’écriture appuyée sur des références théoriques et quelques partis pris décrits en préambule.

    ·         Le descriptif des modules donne l’opportunité de tester un ensemble de dispositifs d’écriture qui varieront selon les objectifs de chaque séance.

    ·         Au cours de ce projet d’écriture, les élèves travailleront selon différentes modalités : en classe entière, en groupes, en binôme, individuellement. L’oral aura toute sa place dans la planification, l’explicitation des stratégies d’écriture, mais aussi dans les retours sur l’écrit entre les élèves.

    ·         La conception des séances et les propositions de correction (par l’enseignant et l’élève) visent l’efficacité, en conciliant progrès des élèves et temps de correction réaliste. L’accent est mis sur la vigilance orthographique dès le premier jet.

    Les « Histoires à écrire », de par leur principe, soulagent les élèves d’une charge importante, celle de la représentation de la situation. Ce projet d’écriture est donc l’occasion d’investiguer avec eux des champs moins habituels, en travaillant l’écriture de « ce qui ne se voit pas » (les émotions, l’atmosphère, les dialogues), mais aussi de les engager dans une dynamique de vigilance orthographique. Plusieurs éléments concourent à outiller les élèves :

    ·         La mise en œuvre de séances d’enseignement explicite, avec un guidage pour chaque opération : la planification, la mise en texte, et la révision.

    ·         Des extraits de textes de littérature de jeunesse, pour étudier les « trucs » des auteurs pour commencer un policier, exprimer les émotions, installer une atmosphère ; mais aussi pour prélever des jolis mots, des structures intéressantes.

    ·         Un lexique complet de l’histoire, à la manière du Répertoire orthographique pour écrire d’Antoine Fetet. Il a été composé à partir des textes écrits par des élèves de CM2. Pour les élèves qui auraient besoin d’une banque de mots moins conséquente pour faciliter le repérage, des fiches d’aide lexique sont proposées pour chaque épisode.

    ·         La collaboration est centrale dans la démarche proposée, afin de faire de la classe une communauté d’auteurs, dans laquelle la critique constructive est encouragée pour progresser, ensemble. Dans le texte final de chaque élève, certaines parties lui seront donc propres, d’autres seront le fruit de travaux de groupes, d’autres encore seront composées d’extraits « pillés » dans les travaux de ses camarades qu’il se sera appropriés.

    L’outil complet est composé :

    • D’un album collectif de 32 pages (15 images) grand format sans texte.
    • D’un guide pédagogique avec des exemples de production et les fiches élèves.
    • Des ressources numériques comprenant toutes les fiches et les pages de l’album à projeter ou à imprimer. Certaines fiches sont personnalisables et il est possible de saisir les textes des élèves sur les pages de l’album pour générer un album individuel ou collectif.

     

    Cet outil est disponible dès à présent sur le site des Editions Retz, avec quelques extraits, le préambule en particulier. 

     

    Je profite de cet article pour remercier tous ceux qui m’ont encouragée dans cette aventure… (c'est mon quart d'heure, laissez-moi profiter!)

    Mes « collaborateurs » : Antoine Fetet, Fanny Joly, Sébastien Chebret, Élodie Chaudière, avec une pensée aussi pour Céline Lorcher et Sylvie Cuchin des Éditions Retz.

    Mes enfants, et ceux des copains qui ont été les premiers à tester l’efficacité du scénario pour me fournir un matériel lexical de base (Anaë, Timéo, Nathan, Manon, vos petites voix sont quelque part sur le CD !). Les élèves enthousiastes qui ont joué les cobayes, et leurs enseignantes : Sylvie, Ségolène, Julia, Delphine, Muriel, Gaelle.

    Les auteurs, chercheurs, didacticiens inspirants, en particulier Sylvie Plane et Maryse Brumont, qui m’ont permis quelques emprunts. Sans oublier Alicia Rémy (alias Farfa), qui a bien voulu que son code CHAMPIONS figure dans les outils élèves.

    Ceux qui supportent et me font confiance, tout près ou tout loin, ceux à qui j’envoie 30 pages à lire pour me rassurer… J’en oublie surement, mais mention spéciale à Lucie, Emma et Patrick ; les copains de la CPB et surtout Delfy, Charlotte, Lala et Olivier ; Sylvie, Mallo, Anissa, Jean-Marc et Olivier.

    Ceux qui n’ont rien à voir avec ça mais s’y intéressent quand même ! (Mention spéciale à ma grand-mère et son conseil inégalable : « Surtout relie-toi pour ne pas laisser de faute(s?!) d’orthographe ».)

          

    « Un outil TICE à garder en favoris! Produire de l'écrit en GS »
    Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 21 Mai à 20:07
    Moi je trouve l idee geniaaaale ! Bravo !!
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Mardi 21 Mai à 22:45
    OlivierL
    Qu’est ce que je suis content pour Julie ! Félicitations !! Avant même qu’il soit écrit, in était déjà sûrs que ce serait un ouvrage d’une grande qualité (ben oui, quand on connaît ton boulot ;) )
    3
    Mercredi 22 Mai à 12:23

    On est trop fière de toi et tellement content que tu aies réalisé ce projet... le début d'une histoire à écrire ;)

    4
    Mercredi 22 Mai à 14:08

    Vous, vous êtes de bons copains!

    5
    Mercredi 22 Mai à 16:48
    Soph

    Félicitations à toi Julie pour ce guide wink2

    6
    Vendredi 24 Mai à 20:05

    génial!! félicitations!

    7
    Marielle
    Samedi 25 Mai à 10:56
    Merci je me demandais quand ça allait sortir pour le cycle 3. Allez ce sera un de mes projets de l'année prochaine
    8
    Samedi 25 Mai à 16:04

    Merci, j'espère que cela vous plaira!

    9
    @maitresse.celine
    Samedi 8 Juin à 22:07
    Je suis absolument fan ! Le guide pédagogique est vraiment de très grande qualité ! Bravo pour ce travail !!!
    J'espère qu'il y en a un autre en préparation pour 2020 !!
    Céline
      • Dimanche 9 Juin à 09:21

        Merci! Tu es la première à l'avoir eu entre les mains et à me faire un retour, imagine combien il est apprécié!! 

        Pour 2020, ce n'est pas exclu! ;-) 

      • @maitresse.céline
        Mercredi 12 Juin à 17:57

        Génial !! Je serai la première pour celui là aussi ;-)

    10
    Farfa
    Samedi 6 Juillet à 13:28
    Bravo à toi Julie!
    11
    Mercredi 10 Juillet à 09:44

    J'avais raté cet article. Ca semble super intéressant. Je vais regarder ça de près!! 

    C'est fou ce que ça édite chez les blogueuses!!!

      • Mercredi 10 Juillet à 09:49

        C'est clair!

        Le bloguing s'épuise et est remplacé par des photos sur insta, les livres, ça contrebalance! 

    12
    Mathilde
    Mercredi 10 Juillet à 15:38

    Bonjour et merci pour toutes ces infos ! 
    Je connais les "histoires à écrire" mais uniquement celles destinées aux CP CE1 que j'avais jusque là. 
    J'hésite à tenter le cycle 3 et la mystérieuse disparition cette année avec une classe de CM que je n'aurai qu'une journée par semaine... En combien de séances se découpe ce projet ? En CP, on faisait 2 à 3 séances par semaine, donc j'arrivais à terminer un projet en une période. A ton avis, est-ce que c'est jouable avec des séances si éloignées ? 

    Merci d'avance pour ta réponse ! 

     

    Mathilde

      • Mercredi 10 Juillet à 16:38

        Bonjour,
        Pour ma part, j'ai pu faire 2 séances par semaine, et ça a donc tenu dans une période. Les collègues ayant testé avec seulement une séance par semaine ont bien sûr débordé, car il faut bien compter les 12-13 séances prévues. Les quelques retours montrent que les élèves ont tenu la distance quand même. Il faut mettre le paquet question motivation et enrobage du projet pour qu'ils restent mobilisés! :-D 
        L'avantage est que les séances ne sont pas fondées sur la même trame, alors le travail n'est pas "lassant". 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :