• Production d’écrit : Variations autour d’un conte en CP

    En période 4, la classe de CP a beaucoup travaillé sur les contes traditionnels. Les élèves ont lu en lecture suivie La Princesse aux petit pois, la maitresse leur a lu plusieurs contes, et des activités très variées en langage, lecture et production d’écrit ont été menées lors d’ateliers pendants lesquels j’intervenais aussi. Ca mériterait peut-être un article d’ailleurs…

     Production d’écrit : Variations autour d’un conte en CP

    En production d’écrit, nous avions pour projet de transformer un conte. Je me suis appuyée sur une séquence de langage trouvée dans l’excellent ouvrage de Françoise Picot  « Développer et structurer le langage en maternelle ». Vous pourrez trouver des extraits sur le site des Editions Retz, qui vous permettront de voir la diversité et la qualité des séquences présentées. La séquence a été menée pour partie comme dans le livre, mais nous avons « poussé plus loin » la production d’écrit pour les CP.

     

     

    Production d’écrit : Variations autour d’un conte en CPSéance 1 : Lecture magistrale du conte « Les trois oranges » (Ré et Philippe Soupault, extrait de Histoires merveilleuses des cinq continents). Le texte est très long, j’ai donc ménagé de nombreuses pauses afin de faire reformuler chaque passage et s’assurer de la compréhension, mettre en relief les problématiques…

    --> texte intégral 3 oranges

     

    Séance 2 : On revient sur l’histoire en recensant tous les personnages et les différents lieux du conte, et ce qui s’y passe. Des images sont affichées afin de garder tout ça en mémoire. Nous avons alors fait écrire une petite phrase illustrée à chaque élève, sur le modèle « C’est … où …. ». Exemples : « C’est le château où la princesse dort. C’est le jardin où le garçon trouve les oranges. ».

    Production d’écrit : Variations autour d’un conte en CPLe mode d’écriture est le même depuis le début de l’année :

     Les élèves préparent leur phrase « dans leur tête », dans l’idéal ils nous la disent avant de passer à l’écrit. 
    Ils écrivent leur phrase sur leur ardoise, en utilisant au maximum leurs outils (lexique, affiches, cahiers, trames de phrases) et en encodant au besoin. Il n’y a jamais beaucoup de mots à encoder en réalité. 
    On vérifie leur production avant qu’ils ne la recopient, en leur indiquant les erreurs de graphème (« ce n’est pas le [è] de reine mais de balai »),  en attirant l’attention sur les pluriels manquant… Certaines choses sont « données », comme certaines lettres muettes ou les consonnes doublées, lorsqu’elles ne peuvent être trouvées par l’élève. 

    --> images version de base

     

    Séance 3 : Retour sur l’histoire, avec le « parcours de l’histoire ». Ce parcours, ce sont 12 questions clés qui vont permettre de reformuler les étapes essentielles de l’histoire. Les questions sont affichées au tableau sur des étiquettes, lues, et à chaque réponse on appose une image ou on écrit quelques mots pour se souvenir.

    Production d’écrit : Variations autour d’un conte en CP

    --> parcours du conte.pdf

     

    Séance 4 : créer un nouveau conte, à l’oral puis en dictée à l’adulte

    Le parcours narratif utilisé précédemment va permettre l’élaboration de nouveaux contes, grâce à l’apport de nouveaux éléments.

    Pour les séances suivantes, les élèves devront donc choisir collectivement entre :

    -         - 3 débuts (La princesse s’est endormie après avoir mangé une pomme empoisonnée. La princesse est triste parce qu’elle a perdu son petit chien. La princesse a été ensorcelée et elle est devenue très laide.)
    - 3 lieux de recherche (un jardin magique, un étang, un château en haut d’une montagne).
    - 3 objets magiques dont il faudra trouver la fonction (un chapeau, un tapis volant ou une flûte). 

    --> images versions alternatives.pdf

    Lors de cette séance, la trame est choisie à l’aide du parcours, des propositions en images et de l’imagination des élèves. Ensuite, l’histoire  est racontée par les élèves puis écrite en dictée à l’adulte.

     Production d’écrit : Variations autour d’un conte en CP

     

    Séance 5 : Créer un nouveau conte, à l’oral puis une phrase par enfant

    Le texte a été travaillé à l’oral lors de son invention, et selon la phrase (=l’étiquette du parcours) qui leur est attribuée (pas au hasard…), ils peuvent plus ou moins s’appuyer sur la version dictée à l’adulte de la version précédente, affichée au tableau.  

    Production d’écrit : Variations autour d’un conte en CP

      

    Séance 6 : créer un nouveau conte, à l’oral puis une partie du parcours par élève.

    Même organisation pour le choix du début de l’histoire, pour le reste les élèves ont dû se mettre d’accord (lieu, objet à aller chercher, personnage rencontré). Cette séance a permis à nos élèves d’écrire plusieurs phrases enchaînées, et donc de travailler la segmentation de phrase, et la reprise pronominale.

     Production d’écrit : Variations autour d’un conte en CP

     

    Suite du projet :

    Les CP l’ignorent, mais leur texte est actuellement en cours de réécriture par les CM. En effet, on voulait travailler l’enrichissement de texte avec  eux, en commençant par du « simple » avant de leur faire réécrire leurs propres productions.

    Nous avons donc, avec les « grands », pour l’instant établi un « diagnostic », c’est-à-dire relevé ce qu’il y avait à améliorer. C’était très intéressant, car bien sûr, les CM les font aussi, ces erreurs !
    - Ils ont relevé les défaillances dans la cohérence de texte : trop de blancs dans le texte des CP, qui eux, savent pourquoi le personnage rencontré offre un cadeau au héros, par exemple, mais ne le disent pas.
    - Les répétitions
    - Le manque de descriptions
    - Et la concordance des temps* : il faut écrire à l’imparfait/passé simple

    Ils ont commencé à écrire, et assez vite on a dû s’arrêter, et certains ont lu leur production. J’ai demandé aux camarades d’avoir une écoute critique, pour permettre d’améliorer la production au regard des critères relevés. Il se trouve qu’ils ont pour la plupart bien commencé, mais assez vite, ils ont perdu la consigne et ont seulement copié le texte de base en changeant le temps. A reprendre donc !

    La prochaine séance, on débutera par une lecture critique en binôme, on ne l’a pas assez fait cette année.

                                                                      

    *Bon, c’est arrivé comme ça :

    A : « Faut écrire la princesse tomba amoureuse.
    Maitresse (heureuse) : Oui ! Pourquoi ?
    A : Parce que c’est plus joli.

    Maitresse (moins heureuse) : Mouais… C’est à peu près ça… Vous pouvez relire la première phrase du texte ? »

     

     

    « Mon coup de coeur du mois d'avrilPMQC, un dispositif qui questionne! »
    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 25 Mai 2015 à 20:26

    Un énorme merci pour cette idée et les docs qui vont avec.

    2
    Lundi 25 Mai 2015 à 21:01

    Merci à toi pour tes passages et tes commentaires!

    3
    domrod
    Mercredi 27 Mai 2015 à 19:12

    J'aime beaucoup l'idée d'associer les deux niveaux, je crois que je vais proposer ça à ma collègue de CM2 l'an prochain, MERCIhappy

    4
    Mercredi 27 Mai 2015 à 19:18

    Oui, je trouve ça chouette aussi, ça apporte à tous et donne un peu de sens à l'exercice!

    5
    Dimanche 31 Mai 2015 à 12:18

    Merci pour ces documents, je vais étudier ça attentivement. Nous travaillons sur le Chat botté de la maternelle au CM2 en cette fin d'année !!

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    6
    Vendredi 5 Juin 2015 à 09:28

    Super démarche ! Comme je vais avoir des CP/CM1/CM2 l'année prochaine, je suis vraiment contente de trouver un exemple de séquence où les CM retravaillent le texte des CP... Merci ça va vraiment me servir !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :