• Cet article fait partie d’une série.

    1. Introduction
    2. Écrire, côté élèves
    3. À apprentissage complexe, enseignement complexe
    4. L’écrit au CP, qu’est-ce que c’est ?

     

    Les difficultés évoquées par les enseignants

     Les travaux des didacticiens sont le plus souvent orientés vers la recherche de réponses à apporter aux difficultés d’apprentissage des élèves. Cette recherche est également au cœur des préoccupations des enseignants. Mais ils sont également confrontés à des problèmes relevant de la gestion de la classe, peu abordés par la recherche mais qui pèsent fort sur leurs choix.

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire
  •  Cet article fait partie d’une série.

    1. Introduction
    2. Écrire, côté élèves
    3. À apprentissage complexe, enseignement complexe

     

    L’écrit au CP, qu’est-ce que c’est ?

    A.        Les tâches proposées aux élèves

    Sous quelles formes cet apprentissage du savoir écrire apparait-il, quelles sont les tâches rencontrées sur le terrain ? La typologie des tâches définies par l’étude Lire Écrire CP (Goigoux, 2016) permet d’approcher ce que peut être l’écriture au cours préparatoire. Voici l’ensemble des tâches du domaine « écriture (E) » de l’enquête :

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Cet article fait partie d’une série.

    1. introduction

    2. Écrire, côté élèves

    À apprentissage complexe, enseignement complexe

    Sylvie Plane évoque les dilemmes didactiques provoqués par la difficulté de l’exercice d’écriture. Le chercheur, pour étudier son sujet, doit à l’aide d’une loupe sélectionner une zone, composante d’un ensemble complexe. L’enseignant procède de la même façon :

    Lire la suite...

    Pin It

    2 commentaires
  • Cet article fait partie d’une série. Il fait suite à cette introduction.  

    Écrire, côté élèves 

    A.    Écrire, une accumulation de compétences ?

    L’écrit est un domaine vaste. Vaste pour les élèves, les enseignants, mais aussi pour les chercheurs, tous amenés à opérer des choix lorsqu’il s’agit de traiter le sujet. Pour le décrire, certains se placent du côté des compétences à mobiliser, d’autres du côté des différentes opérations constitutives de l’acte d’écriture.

    Les premières modélisations de la production d’écrit apparaissent dans les années 1980 avec les travaux d’Hayes et Flower. Elles font alors émerger trois grandes opérations constitutives de l’acte d’écriture : la planification, la mise en texte et la révision. Elles sont synthétisées dans le tableau ci-dessous (Figure 1).

    Lire la suite...

    Pin It

    2 commentaires
  •  Préambule…

    La production d'écrit chez le lecteur débutant, une difficulté ? (1)Cette année, j’ai peu, très peu partagé sur ce blog. Ce n’est pas faute d’avoir des idées d’article, mais du temps pour les rédiger. J’ai été assez accaparée par l’admission du CAFIPEMF*, et en particulier par mon mémoire. Et depuis, je suis moins sous pression, mais je n’ai pas l’impression d’avoir plus de temps ! Ce doit être que je l’utilise un peu moins pour le boulot, ou pour des causes différentes…

    Quoiqu’il en soit, avoir passé tant de temps à rédiger un mémoire, pour qu’il reste entre les membres d’un jury et moi, ça a été l’un des ressentis désagréables. J’ai donc envie de partager ici un peu de ce que j’ai appris au cours de cette recherche, davantage la partie théorique et mise en pratique que celle ayant trait à l’analyse côté formatrice.

    Je lance donc un feuilleton d’articles, une petite dose chaque jour, c’est plus digeste. Et puis ça me laisse le temps de finir le dernier, car je vais rajouter une illustration d’enseignement !

     

    Introduction

    Lire la suite...

    Pin It

    29 commentaires
  •  Avec plusieurs enseignants œuvrant à des niveaux divers dans le système scolaire, tous attachés à la réussite des élèves, nous nous sommes retrouvés, suite aux annonces médiatiques concernant le devenir du dispositif "Plus de maîtres que de classes".

    Nous sommes favorables à une réduction générale des effectifs, mais nous ne souhaitons pas que le dispositif "Plus de maîtres que de classes" serve de réservoir de postes et préférerions la pérennisation de celui-ci afin de pouvoir en mesurer les effets à moyen terme. Détricoter un dispositif dans lequel les enseignants se sont fortement engagés et qui montre ses premiers effets sur la réussite des élèves nous semble précipité. Le temps de l'école n'est pas celui du politique et les enseignants ont besoin de sérénité pour accomplir leur mission.

    Lire la suite...


    votre commentaire